Si vous ne visualisez pas correctement cet email, cliquez ici.

newsletter n°82
La lettre de l'économie en Aveyron
juin 2013
Numéro 82


Edito

TIC, numérique… le nouvel Aveyron technologique

Focalisés sur nos filières les plus emblématiques, les aveyronnais oublient trop souvent ces belles entreprises des Technologies de l’Information et de la Communication, peu sensibles à la crise, qui ont fleuri, ces dernières années, sur notre territoire. En effet, depuis Inforsud, acteur historique du secteur sur le département, sont apparus, au fil du temps, des experts en génie logiciel, des développeurs internet, des spécialistes en système hertzien, des câbleurs et concepteurs de cartes électroniques mais aussi des « solos », télétravailleurs, utilisateurs de réseaux.

L’Aveyron peut pourtant s’enorgueillir d’être le 2ème bassin régional en la matière, avec 200 établissements, 1700 salariés et 240 millions d’€ de chiffre d’affaires, avantageusement complété par un autre pôle historique : son pôle « graphique ». Dans ce domaine, les atouts de l’Aveyron ne manquent pas. A côté de nos plus beaux fleurons (Inforsud, RMI, Sopra, Actia Sodielec, Sefee, C3RB, Techmay, Laetis, et bien d’autres…), les formations dispensées localement, y compris à un haut niveau, interpellent les décideurs les plus exigeants : DUT informatique, licence pro en système informatique et logiciel, CS2I, diplôme d’ingénieur 3IL. Enfin, la perspective affichée dans le budget primitif 2013 du Conseil Général de voir se multiplier les zones FTTH (Fonds Très Très Haut Débit) conforte, toutes proportions gardées, à moyen terme, un positionnement en « Valley » de cet Aveyron qui offre un cadre de vie propice à l’accueil de ces activités…

Une « Valley » non siliconée, cela va sans dire !



Arnaud VIALA
Conseiller Général de Vezins
Président d'Aveyron Expansion
Consultez le blog d'Arnaud Viala


Au sommaire

A la Une
> « Peut-on réconcilier l’économie réelle avec la finance internationale ? » par Philippe Dessertine


> Telex de l'économie

Secteur économique
> Le secteur de l’imprimerie

Collectivités
> Un premier bilan pour l’agence EDF « Une Rivière, un Territoire Développement »

> Agenda

Vie des entreprises
> M2C dans ses nouveaux locaux sur la zone de Montvert

> Innovation

Entrepreneurs aveyronnais
> Patrick Rolland Molinier, un chef d’entreprise sur tous les fronts

> Les gens

> A voir

> Lire les news précédentes

Aveyron Expansion est aussi sur :



A la Une  

« Peut-on réconcilier l’économie réelle avec la finance internationale ? » par Philippe Dessertine

Lors de l’assemblée générale d’Aveyron Expansion le 1er juillet dernier, Philippe Dessertine, spécialiste de l'économie et de la finance, est intervenu sur le thème « Peut-on réconcilier l’économie réelle avec la finance internationale ? ».

L’auteur des ouvrages – Ceci n’est pas une criseLe monde s’en va-t-en guerreRigueur ou relance ?La Décompression – et de nombreux articles sur l'information financière, a fait preuve de pédagogie pour expliquer au public les origines d’une crise entretenue par les choix du monde occidental. La solution de sortie de crise pour le professeur à Paris-X Nanterre et à l'ENSAE, est de remotiver nos jeunes en capacité de produire de la richesse pour réinventer l’économie avec de nouveaux modèles. Les pistes qui leur sont données appellent à une révolution agricole, énergétique et numérique…

Pour plus d'infos


 

Telex... l'économie aveyronnaise en bref
L'Aveyron Economique 2013 est paru

Accompagner, anticiper et réfléchir pour mieux agir sur le tissu économique aveyronnais, telles sont les principales missions confiées à Aveyron Expansion, Agence de Développement Economique du Département. Dans ce cadre, elle procède chaque année à l’actualisation de « l’Aveyron Economique », une publication riche en éléments chiffrés qui détaille l’environnement de l’économie aveyronnaise et présente un panorama des principales filières à dominante industrielle. « L’Aveyron économique 2013 » vient de paraître dans la collection « Repères » d'Aveyron Expansion. Cette année, le document a été publié sous la forme d'un livret. Vous pouvez aussi le télécharger à partir du site d’Aveyron Expansion en cliquant ici

Noz prend possession des lieux à Bozouls et La Cavalerie

Le groupe Noz qui commercialise des produits de déstockage divers a pris possession des sites de Bozouls et de La Cavalerie, depuis le début du mois de juillet. L’objectif est à présent de rendre dès que possible exploitables ces deux sites : aménagements des bâtiments, retrait des marchandises et stocks divers encore présents, nettoyage, … Le recrutement de personnel d’exploitation sera réalisé, une fois ces opérations conduites. Les candidatures peuvent d’ores et déjà être déposées sur le site www.nozrecrute.com.

Fusion des coopératives Sodiaal et 3A

L’absorption de la coopérative laitière 3A par Sodiaal donnera naissance d’ici fin 2013 à une nouvelle entité de l’industrie fromagère européenne pesant 5,1 milliards d’€ et collectant 5 milliards de litres de lait produits par 14000 sociétaires afin de moins dépendre des matières premières et de développer ses marques à l’international.

5 nouvelles embauches pour ITA Moulding Process à Sévérac-le-Château

Les 5 créations de postes planifiées pour janvier 2014 ont été signées plus tôt que prévu. Les co-dirigeants de l’unité de production bois et mousse moulés ont obtenu de nouveaux contrats en sous-traitance dans l’univers nautique.

Un nouveau marché pour les Meubles Cayron : les caves à cigares

La fabrication de meubles à cigares pour la marque Humidor Santos entre dans l’activité agencement de la société Cayron Ameublement.
Plus d'infos

Un prix export Marco Polo pour Gaston Mercier

L’entreprise Gaston Mercier à Saint-Léons, spécialisée dans les selles d’endurance, a remporté un prix à l’export décerné par le comité International Midi-Pyrénées.
Plus d'infos

Roquefort Carles inaugure ses locaux

Le 7 juin dernier, dernier jour de collecte laitière pour l’entreprise, la famille Carles était rassemblée pour fêter la fin de la première année de fabrication des roqueforts éponymes dans ses nouveaux locaux et inaugurer par la même occasion sa laiterie, à Saint-Pierre de Rebourguil. Située au barycentre de la zone de collecte de l’AOC Roquefort, l’entreprise Carles va pouvoir continuer son activité dans les meilleures conditions.
Plus d'infos

Constructions Industrielles du Sud-Ouest en partie reprise

L’entreprise ruthénoise de construction métallique CISO a été en partie reprise par Omega, holding de SIAM, sauvant ainsi 10 salariés.

Les gagnants des Trophées de l’innovation du Grand Rodez

Le Grand Rodez récompensait dernièrement RM Ingénierie, L’Artisan du Fruit, Loubière Charpentes, CCM Industrie, Verdié Voyages et MCO lors de sa première édition des Trophées de l’innovation.

Création de l’association Club Entreprises Métiers, Etudes Energies (CEM2E)

L’association CEM2E tout juste créée au collège du Carladez se donne comme objectif de répondre à la pénurie de cadres et de redresser l’effectif de l’établissement. A la rentrée, 4 heures hebdomadaires seront dédiées à des ateliers sur les métiers de l’énergie et à des visites d’entreprises.

La maison des délices passera à « la meilleure boulangerie de France » émission diffusée à la rentrée sur M6

Les boulangers de Mur de Barrez, « La maison des délices », ont été sélectionnés par leurs clients pour participer à la nouvelle émission de M6 « La meilleure boulangerie de France » qui devrait être diffusée dès fin septembre.

Business Ladies 12, le nouveau club d’entrepreneures aveyronnaises

Le club Business Ladies 12, tout juste créé, se veut facilitateur d’entraide et de développement collaboratif. Il a pour vocation d’aider les entrepreneures à développer leur projet par l’échange, le partage d’expérience, de conseils dans le cadre d’ateliers et de rencontres thématiques. Il est aussi l’occasion de rompre l’isolement des créatrices et de tisser des liens à travers des rencontres informelles et conviviales proposées par les membres. Avis aux intéressées !
Plus d'infos

Midi-Pyrénées Energies Investissements : nouvel outil financier régional

La nouvelle SAS Midi-Pyrénées Energie Investissements (MPEI) doit contribuer au développement économique des filières énergies renouvelables régionales (notamment biogaz, mais aussi bois énergie, centrales photovoltaïques ou encore centrales hydrauliques).

CICE : un nouveau site destiné aux entreprises dédié au crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi

Le gouvernement a lancé une plateforme d’information dédiée au crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) qui a pour objectif d’augmenter la compétitivité des entreprises à travers plusieurs leviers tels que l’investissement, la recherche ou encore le recrutement.
Plus d'infos

L'établissement Mourlhon s'installe à La Loubière

Le grossiste en fruits et légumes Mourlhon déménage de l'avenue de Paris à Rodez à la zone artisanale de La Loubière.

Le 25 juillet prochain, Visuel Pub fête ses 5000 jours d'existence

Visuel Pub, entreprise spécialisée dans la création de supports publicitaires et plus particulièrement la décoration adhésive de véhicules, fête le 25 juillet prochain ses 5000 jours d'existence au Bowling du Rouergue.
Plus d'infos

SBS dans ses nouveaux locaux

Solutions Bureautique Services qui commercialise, installe et entretient des copieurs et presses numériques effectue aussi depuis 4 ans la gestion numérique de documents pour le plus grand bonheur des entreprises. SBS vient de s'installer dans ses nouveaux locaux, boulevard des Balquières à Onet-le-Château.
Plus d'infos

 
 
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°82 - Juin 2013 - Page 1

Secteur économique - Collectivités


Secteur économique

Le secteur de l’imprimerie

L’industrie graphique française au 4ème rang européen
En France, le secteur de l’imprimerie et des activités graphiques connexes (pré-presse et post-presse) compte 16 000 établissements et 70 000 salariés (dont 20% en Ile-de-France, 10% en Rhône-Alpes et seulement 3% en Midi-Pyrénées). L’industrie graphique réalise un chiffre d’affaires de plus de 10 milliards d’euros. Le nombre d’entreprises est en baisse régulière dans les 3 branches (imprimerie, pré-presse et post-presse). La production d’imprimés dans l’hexagone a diminué de plus d’un tiers entre 2000 et 2010. Les opérateurs sont positionnés en grande majorité sur des marchés locaux. A peine 5% des ventes sont réalisées à l’étranger. L’industrie graphique française se place au 4ème rang européen derrière l’Allemagne (20 milliards d’€ de chiffre d’affaires et des établissements de taille importante) et le Royaume-Uni et l’Italie dont l’activité graphique est proche de l’activité graphique française (12 à 13 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour chacun des deux challengers et une majorité de très petites structures).

Un contexte tendu depuis plusieurs années, une année 2012 particulièrement difficile
Le secteur de l’imprimerie doit supporter des coûts d’investissement très importants, un taux de marge brute largement inférieur à la moyenne de l’industrie manufacturière, un accroissement de la concurrence étrangère (notamment dans le secteur des emballages) et une augmentation de la pression exercée par les grands donneurs d’ordre sur leurs prestataires graphiques.
Les imprimeurs tentent de se repositionner sur des prestations à forte valeur ajoutée (diversification dans la gestion de données numériques, orientation vers la presse haut de gamme, conseil en création et communication …). Mais les marges de manœuvre sont limitées. En effet, si les marchés clients de l’industrie graphique sont très variés (éditeurs de presse et de livres, agences publicitaires, industriels de l’emballage, spécialistes de la vente par correspondance), la petite taille des entreprises (moins de 10 personnes en moyenne) et la faible polyvalence des presses et rotatives contraignent les entreprises à se spécialiser sur un petit nombre d’activités.
En 2012, la production d’imprimés publicitaires adressés et de documents administratifs non personnalisés a été la seule à augmenter tandis que la chute de la production de journaux et périodiques se poursuivait inéxorablement. Après une baisse de 7,4% de son chiffre d’affaires en 2009, l’industrie graphique française s’était légèrement redressée en 2010 (+0,5%) et en 2011 (+1,8%). Le recul des commandes ajouté au recul de 0,8% des prix à la production ont entrainé une nouvelle baisse du chiffre d’affaires pour la profession (-1% en 2012).

Imprimerie du Progrès

Un secteur à la charnière de profonds changements technologiques et culturels
En plus des obstacles conjoncturels, la profession est confrontée à des obstacles structurels majeurs : concurrence des nouvelles technologies, déplacement de l’investissement publicitaire sur les médias numériques, nouveaux comportements (dématérialisation, respect de l’environnement…).
En période de profonde mutation, les enjeux sont importants pour la filière graphique. Il s’agit de définir la nouvelle place de l’imprimé face aux médias numériques en valorisant la complémentarité et l’intérêt d’une utilisation combinée papier / numérique mais également de passer d’une culture produit à une culture client. En effet, ce n’est plus tellement sur l’impression proprement dite que les entreprises peuvent se différencier mais sur les activités amont et aval (conception graphique, pliages, reliure…), sur l’offre de service (solutions globales, conseil en communication…) et sur la mise en place d’outils de travail collaboratifs avec les clients et les fournisseurs…

Les leaders de la profession en France
Le secteur de l’imprimerie est constitué d’une multitude de petites entreprises familiales et d’un petit nombre de grands groupes d’imprimerie ou de médias, présents sur l’ensemble de la chaine graphique, en majorité d’origine française. Le premier opérateur en France est l’Imprimerie Nationale, spécialiste de l’impression fiduciaire. Figurent parmi les grands groupes d’imprimerie « généraliste » le groupe Maury (dont une filiale est implantée à Millau), le groupe Jouve (une filiale à Bordeaux), Agir Graphic, Vincent Imprimeries, le Groupe CPI spécialisé dans l’impression de livres monochromes (qui possédait jusqu’en 2010 l’imprimerie France Quercy à Mercues dans le Lot). Deux groupes médias sont également en bonne place dans l’industrie graphique française : SPIR Communication et Hubert Burda Media (groupe allemand). Les leaders de l’industrie graphique sont implantés surtout en région parisienne et dans la moitié nord de la France, très peu dans le sud et le sud-Ouest.

L’imprimerie aveyronnaise
Malgré la défection en 2012, après 30 ans d’activité, de l’imprimerie Causses et Cévennes de Saint-Georges-de-Luzençon, l’imprimerie aveyronnaise est loin d’être négligeable. Après la Haute-Garonne, l’Aveyron est le département qui accueille le plus d’activités d’édition, imprimerie et presse de la région. Deux groupes dominent la filière aveyronnaise : le Groupe Inforsud, l’un des 3 premiers opérateurs nationaux sur le document de gestion avec Edokial, Merico Delta Print et Graphi Imprimeur (Graphi imprimeur imprime également les documents de communication de plusieurs musées français parmi lesquels Quai Branly, Louvre) et le Groupe Techmay spécialisé dans l’impression d’étiquettes adhésives (Techmay logetiq, Techmay étiquetage, Dataforms). Comptent également parmi les leaders aveyronnais de l’imprimerie : l’entreprise Maury (filiale de Maury imprimeur), Burlat, Grapho 12, Aufrère (le Progrès, Aveyron Presse…), Hérail… Au total le segment Imprimerie/pré-presse/post-presse représente en Aveyron plus de 400 emplois et près de 60 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Sources : XERFI PRO’S « Imprimerie et activités graphiques » avril 2013 ; « La branche de l’imprimerie et des industries graphiques » - synthèse prospective emploi / compétences – Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle ; Communication et industrie graphique en Midi-Pyrénées - dossier sectoriel CRCI 2009 ; Imprimerie et arts graphiques en Pays de la Loire 2011 - Enjeux et perspectives – DIRECCTE des Pays de la Loire

Pour plus d'infos

 


 
Agenda économique

 

« Mon boucher passe au grill » du 8 au 14 juillet
Le syndicat des bouchers charcutiers de l’Aveyron fait découvrir son univers au travers d’une opération intitulée « Mon boucher passe au grill » avec des promotions, des dégustations et des visites d’ateliers afin de revaloriser l’image d’un métier mise à mal par la vente directe de colis de viandes. L’opération sera lancée le 8 juillet prochain sur l’aire du Viaduc de Millau.

Fête du safran le 14 juillet à Saint-Cyprien-sur-Dourdou
Le 14 juillet prochain aura lieu la première fête du Safran, à Saint-Cyprien-sur-Dourdou. 9 safraniers aveyronnais seront présents à cet événement.
Plus d'infos




Collectivités

Un premier bilan pour l’agence EDF « Une Rivière, un Territoire Développement »

Le second Comité d’Orientation de l’agence « Une Rivière, un Territoire Développement » s’est tenu le 18 juin dernier à Rodez ; l’occasion de dresser un 1er bilan après un peu plus d’un an d’activité…

En avril 2012, EDF matérialisait son implication territoriale dans les vallées Lot, Truyère et Tarn par la création, à Rodez, de la 1ère agence « Une Rivière, un Territoire Développement ». Ce modèle a d’ailleurs été dupliqué début 2013 à Tulle, pour la vallée de la Dordogne, et les ouvertures de 2 autres agences sont attendues d’ici la fin de l’année dans les Pyrénées et les Alpes.

Concernant notre territoire, 5 projets d’entreprises aveyronnaises auront bénéficié des appuis financiers spécifiques de l’agence, pour un montant global de 900 k€ sous forme de prêts participatifs. D’autres projets d’entreprises, pour des appuis autres que financiers, auront également été analysés.

L’agence « Une Rivière, un Territoire Développement » intervient également pour développer l’appel aux compétences des industriels et artisans locaux sur les marchés EDF. En 2012, ce sont 9 millions d’euros de marchés en sous-traitance qui auront été confiés aux entreprises locales. Soit une progression de près de 7 millions d’euros en 6 ans !
Dans un souci de mieux informer les entreprises sur ces marchés, « Une Rivière, un Territoire Développement » a organisé, en partenariat avec la CCI de l’Aveyron et Aveyron Expansion, la 2ème édition des Ateliers des Savoir-Faire, qui aura réuni plus de 80 entreprises en décembre dernier.
Aveyron Expansion avait alors présenté les résultats d’une étude conduite pour le compte d’EDF, qui s’est poursuivie par des rendez-vous en entreprises durant le 1er semestre 2013.

L’agence aura également soutenu 4 études de faisabilité de centre de méthanisation. Cette thématique, porteuse pour l’Aveyron, a d’ailleurs fait l’objet de la 1ère édition des Ateliers de l’Innovation, organisée en avril dernier.

Si l’on rajoute à cela l’implication de l’agence dans des études de projets touristiques, dans le développement de formations spécifiques, dans le soutien à des manifestations locales, cette première année d’existence aura été particulièrement bien remplie pour l’équipe de « Une Rivière, un Territoire Développement ».

Des actions sont d’ores et déjà engagées pour la période 2013-2014, à commencer par une nouvelle édition des Ateliers des Savoir-Faire programmée le 12 décembre 2013.

Pour plus d'infos


 Lettre de l'économie en Aveyron - n°82 - Juin 2013 - Page 2

Vie des entreprises

Entreprise  

M2C dans ses nouveaux locaux sur la zone de Montvert

La société de mécanique de précision M2C à Calmont vient d’intégrer ses nouveaux locaux lui permettant ainsi de poursuivre son développement. Née en 1996 de l’association d’Hervé Colomb et d’André Cabal, il était temps pour l’entreprise, passée d’1 salarié à 23 aujourd’hui, de quitter le garage agricole dans lequel les 2 fondateurs avaient installé, à l’époque, le fruit de leur collaboration. Forte de son savoir-faire, M2C n’a cessé de développer son activité, avec l’arrivée en 2001 d’un 3ème associé -aujourd’hui parti à la retraite : Joël Deloustal-, et un recrutement par an jusqu’en 2009, la crise ayant inévitablement engendré des répercussions sur les commandes…

A ses débuts, l’entreprise a démarré la mécanique de précision pour le secteur de l’automobile. Bosch est son client le plus ancien. Puis les secteurs du spatial et de l’aéronautique ont suivi. Depuis, les clients pour qui elle fabrique de l’outillage, des pièces d’avion ou de satellite lui sont restés fidèles. M2C exerce les métiers de tourneur, fraiseur, rectifieur, ajusteur, sur des prototypes, des petites et moyennes séries. Afin de répondre aux exigences de ses clients, elle a mis en place un système de management qualité (SMQ) suivant la norme ISO 9001 V 2008. Souplesse, réactivité et compétitivité lui ont aussi permis de conquérir des parts de marché.

Soutenue financièrement par la Communauté de communes Viaur Céor Lagast, le Conseil Général de l’Aveyron, la Région Midi-Pyrénées et l’Europe, M2C qui réalise 1,5 millions d’€ de chiffre d’affaires a investi plus d’1,8 millions d’€ dans un nouveau bâtiment doublant la surface initiale et des machines high-tech (machine 5 axes, électroérosion, 3D…) permettant de développer l’activité mais aussi d’acquérir de nouveaux marchés. Ces nouvelles perspectives ne sauraient aboutir sans l’embauche d’opérateurs. Gageons que les 3 fils des 3 associés, dont 2 ont déjà rejoint le navire sauront mener la barque dans la lignée de leur père !

Pour plus d'infos

 

 


Innovation : produits, services, marques...
Confidou du Lévézou

Le Lévézou aura dorénavant son plat identitaire le « Confidou du Lévézou ». Il s’agit de trois viandes locales (veau, agneau, porc) mijotées dans une sauce aux cèpes, et accompagnées de pommes sautées. Ce résultat est le fruit du programme TPE du Conseil Général : un Territoire, un Projet, une Enveloppe qui a pour but de fédérer divers acteurs autour d’un projet qui vise à construire leur territoire. Ainsi sous la houlette de Marie-Noëlle Chauzy : agriculteurs, transformateurs, cuisiniers, ainsi que services du Conseil Général, de la Chambre d’agriculture, de La Roque et d’Aveyron Expansion ont œuvré à la promotion du Lévézou avec la réalisation de cette spécialité gastronomique. Ce plat destiné au plus grand nombre doit permettre de valoriser l’agriculture et les élevages du Lévézou ainsi que les hommes qui le composent. Alexandre Izard, cuisinier à Pont-de-Salars, a travaillé pendant plusieurs mois, à la préparation de cette spécialité. A son tour, Patrick Rolland Molinier, Charcutier Traiteur à Salles-Curan, produira et commercialisera ce plat en version « grand format ». Le Confidou du Lévézou sera présent, dès cet été, dans plusieurs marchés de pays et fêtes locales.

De nouvelles machines pour Techmay Etiquetage

Techmay Etiquetage, spécialiste des étiquettes adhésives, à Millau, a investi dans de nouvelles machines afin de réaliser des séries multiples et personnalisées : données variables (codes-barres, Datamatrix, QR codes), dispositifs anticontrefaçons… L’entreprise s’est ainsi équipée d’une nouvelle rotative numérique et d’un système Smag de découpe et mise en bobine adapté aux besoins du numérique.
Plus d'infos

Le projet du PNR Aubrac sur internet

Le site internet du projet du Parc Naturel Régional Aubrac est en ligne : www.projet-pnr-aubrac.fr

Nouveau site internet aveyronnais : cote2boeuf.com

Le site internet cote2boeuf.com commercialise viandes, charcuteries, truffes, champignons et plats sélectionnés auprès des éleveurs et artisans locaux.

Terre rouge : village de toiles sur pilotis qui surplombe Villecomtal

Un camping d’un nouveau genre s’affiche en Aveyron : des tentes commandées en Afrique du Sud et au Colorado installées sur pilotis en pleine forêt.
Plus d'infos

 
 
  Lettre de l'économie en Aveyron - n°82 - Juin 2013 - Page 3

Entrepreneurs Aveyronnais

Portrait  

Patrick Rolland Molinier, un chef d’entreprise sur tous les fronts

Patrick Rolland Molinier est plus qu’un chef d’entreprise : il crée les nouveaux produits charcutiers, il assure les fonctions commerciales, de la GMS aux salons, il s’investit pour son territoire. Ce sont autant de casquettes qui font de l’entreprise Rolland Molinier, à Salles-Curan, un fleuron de l’économie locale.

Patrick Rolland Molinier a ses racines à Salles-Curan. Fils unique, il reprend en 1985 l’entreprise familiale créée par son grand-père en 1927 presque par atavisme. Il se forme pour cela au centre de formation des apprentis de Rodez puis à l’Ecole Supérieure des Métiers de la Viande à Paris. Lorsqu’il prend le relais, l’entreprise ne transforme plus d’agneau, vocation initiée par son grand-père mais du bœuf, du veau et du porc depuis l’arrivée de son père, en 1950. « Mon père était le dernier abatteur privé en Aveyron en 1971 » ajoute Patrick Rolland Molinier. « Il a créé un magasin traiteur au centre du village qui a été agrandi d’un atelier de fabrication de produits de charcuterie cuite. Nous sommes installés zone de Bel Air depuis 1992 » explique le dirigeant. L’entreprise devenue SARL en 1985 est passée de 5 salariés à 27 aujourd’hui. Elle produit 400 tonnes par an de saucisse fraîche tous produits confondus (chipolatas...), 100 tonnes de saucisson sec, jambon sec, saucisse sèche, 30 tonnes de bœuf, veau et agneau vendues en direct au magasin et 20 tonnes de produits finis traiteur/charcuterie pour 3,5 millions d’€ de chiffre d’affaires. Le produit leader est la saucisse fraîche commercialisée sous la marque Bon Groin. La GMS (Grande et Moyenne Surface) représente 65% du chiffre d’affaires. Le reste de la commercialisation se fait par vente au détail : salons nationaux, marchés des départements limitrophes, magasins… Les deux positionnements se côtoient mais Patrick Rolland Molinier se refuse à produire sous MDD (Marque de Distributeur). « C’est contre mon éthique » justifie-t-il.

Ce sont ses choix qui portent l’entreprise, comme, par exemple, celui de se battre pour l’obtention du label rouge entre 93 et 2004 mais aussi celui de passer outre la labellisation, au-delà de ces dates, pour des raisons de rentabilité, tout en gardant un objectif de qualité. « J’assume le poids de décisions qui ne sont pas forcément partagées » concède Patrick Rolland Molinier à la tête de la société éponyme qui a été le 2ème plus petit fabricant label rouge et qui est aujourd’hui « producteur de pays » malgré son importance. Mais ce que préfère avant tout ce chef d’entreprise, ce sont la création de nouveaux produits et la convivialité des marchés et des salons. « Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux produits. Il en sort un chaque année » lance celui qui se réjouit d’entretenir un rapport direct aux consommateurs dès qu’il le peut. Le succès des pieds de cochon gratinés témoignent de la capacité de l’homme à inventer des recettes gourmandes et à ravir le consommateur. L’entrepreneur tient à préciser que sa première formation reste tout de même l’héritage familial et que le Lévézou l’inspire. « Je suis très attaché à mon territoire et à son développement. Le tourisme est une ressource indispensable pour le Lévézou » explique Patrick Rolland Molinier qui a été élu durant 3 mandats à la CCI de Rodez, en tant que Président de la Commission Tourisme et en charge de la CDEC (Commission Départementale d’Equipement Commercial). En collaboration avec les acteurs du territoire, l’entreprise Rolland Molinier qui bénéficie de la signature Fabriqué en Aveyron produira très bientôt le Confidou du Lévézou, plat identitaire qui a vocation à promouvoir le Lévézou et fédérer ses producteurs autour d’une spécialité gastronomique que l’on retrouvera dès cet été sur les marchés de pays et fêtes locales. Une initiative que Patrick Rolland Molinier partage avec beaucoup de conviction laissant avec humour le développement à l’export à la 4ème génération de dirigeant à venir de peur qu’elle ne s’ennuie !

 

Brèves, les gens ...
Légion d’honneur pour Christian Braley
Christian Braley a reçu les insignes de la légion d’honneur des mains d’Anne-Marie Escoffier, ministre de la décentralisation.
Plus d'infos
Didier Ortalo remporte le 1er prix boucherie artisanale catégorie veau
Olivier Saleil devrait succéder à Joëlle Sigal à la présidence du Centre des Jeunes Dirigeants le 7 juillet prochain.
 Lettre de l'économie en Aveyron - n°82 - Juin 2013 - Page 4

A VOIR

> L'avènement de l'entreprise numérique

 Lettre de l'économie en Aveyron - n°82 - Juin 2013 - Page 5

 





Si vous ne visualisez pas correctement cet email, cliquez ici.


Cet email n'est pas du SPAM. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification
et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi informatique et Libertés).
Vous pouvez vous désabonner en cliquant ici.